CFDT EMPLOI

08 mars, une date pas comme les autres!

8 Mar 2018

 

Aujourd’hui, 08 mars, se tient la Journée Internationale des droits des femmes.
 - A Pole Emploi où, rappelons-le, 74% des salarié(e)s, sont justement des femmes,
- En 2018, quelques semaines, quelques mois après un mouvement historique déclenché par la révélation des violences sexuelles,
le 08 mars ne peut plus être une date comme une autre !

 

Nous sommes au 21ème siècle et la nécessité d’une journée internationale dédiée au droit des femmes est plus que jamais nécessaire. Nous pouvons le regretter, preuve que si la situation a évolué depuis le néanderthalien, beaucoup de progrès restent à accomplir. Aujourd’hui, malgré l’égalité prônée dans la devise de notre république, elle a encore besoin de sérieux coups de pouce pour exister.
Cette année, la Journée internationale des femmes prend de plus une résonance particulière en France, en Europe, dans le monde au regard de la prise de conscience qui s’est généralisée sur les violences sexistes.

 

A Pole Emploi, cette journée arrive à un moment important : les accords Egalité Profes-sionnelle Femmes/Hommes et Qualité de Vie au Travail (QVT) signés par la CFDT
prévoient des dispositions pour la lutte contre le plafond de verre, les rattrapages salariaux, contre les discriminations et le sexisme ordinaire.

Nous savons que BEAUCOUP reste à faire et que ces questions nécessitent une mobilisation et une pression permanentes auprès de la Direction.
La Direction peine en effet à fournir des données sur ces sujets en se réfugiant notamment derrière les actions en justice de certaines organisations syndicales qui ont passé beaucoup de temps à bloquer la mise en oeuvre du nouveau dispositif de classification et donc des évolutions de carrière et rattrapages salariaux qui en découlent.

 

La CFDT ne se contentera pas d’attendre la journée du 08 mars pour agir concrètement dans les prochains mois dans le but de:
- Assurer l’égalité professionnelle et salariale et lutter contre les inégalités de carrière : la mise en place de la nouvelle classification va notamment nous y aider !
- Développer les organisations visant à concilier vie personnelle/familiale et vie
professionnelle
: plusieurs dispositions de l’accord QVT, par exemple celle du
développement du Télétravail, vont dans ce sens…
- Prévenir et lutter contre toutes les formes de violences sexistes : à l’initiative de la CFDT, la lutte contre « le sexisme ordinaire » est inscrite dans l’accord QVT, cet accord, premier du genre dans nos champs professionnels. À ce titre, il est ainsi de la responsabilité de chacun de réagir à tous propos ou plaisanteries de nature discriminatoire et à leur banalisation, notamment sous couvert d’humour.

La CFDT entend aller plus loin sur ce sujet dans les prochains mois et prochaines années.

 

=> La CFDT reste et restera à la pointe du combat de l’égalité professionnelle et de la
mixité proportionnelle. Il ne s’agit pas ici d’un combat entre les femmes et les hommes
mais de favoriser « le bien vivre ensemble » dans le respect des différences de genre
et des écoutes partagées.

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Please reload