CFDT EMPLOI

Lutte contre le sexisme...c'est AUSSI à Pole Emploi

9 Nov 2017

« La lutte contre le sexisme…juste des mots ou une pseudo évidence pour certains…et qui pourtant, depuis quelque temps, raisonnent différemment dans mon quotidien de femme travaillant à Pole Emploi.

Où est le problème nous dit on ? Il y a plus de 75% de femmes à Pole Emploi !!

 

Où est le problème ?…Pour la première fois je commence à mettre des mots sur tous ces moments qui au fil des ans m’ont mise mal à l’aise sans que je sache bien dire pourquoi :

- mes collègues qui systématiquement commentent la tenue d’une directrice d’agence réputée « ambitieuse » et qui « met des jupes quand le DTD passe » ;

- cette directrice d’agence qui veut recruter un responsable d’équipe « parce qu’il y a vraiment trop de femmes et les filles ça se chamaille » ;

- ces autres collègues qui trouvent que ma jupe au-dessus du genoux « c’est un peu chercher les problèmes quand même, si je me fais agresser faudra pas que je m’étonnes » ;

- ma collègue a qui on fait comprendre que sa promo c’est pas pour cette année parce qu’elle était en congé maternité « mais de toute façon être maman c’est un tel bonheur, sa carrière maintenant c’est secondaire » ;

- ce responsable d’équipe qui commente systématiquement les tenues des jeunes femmes de l’agence et qui nous laisse passer devant dans l’escalier lorsqu’on est en jupe « parce que comme ça la vue est agréable » ;

- ce demandeur d’emploi qui s’énerve dans le bureau de ma REP et qui veut voir « un vrai responsable ».

- Et puis il y a aussi les blagues sur les blondes, les blagues graveleuses, les « t’es jolie aujourd’hui t’as un rencard ? », les « Pfff, encore une en congé mat ! ».

 

=> Mais surtout il y a toutes celles et ceux qui ne disent plus rien, pour qui tout cela est devenu normal…ordinaire.

 

Où est le problème ?....et bien lorsque l’on met bout à bout toutes ces anecdotes, ce qui frappe avant tout c’est cette forme de violence, sourde, feutrée, mais tout de même bien présente.

Cette violence dont nous somme toutes victimes au quotidien et qu’il est plus que temps de combattre.

 

Et puis il y a eu la découverte d’une phrase dans l’accord QVT (Qualité de Vie au travail) Pole Emploi: "(…) . Une campagne de sensibilisation… intégrant notamment la lutte contre le sexisme ordinaire, sera menée en interne ".

 

Voici une phrase de l’accord QVT dont je suis particulièrement fière parce que je sais que c’est la CFDT qui l’a fait ajouter au texte et que nous nous sommes battu∙e∙s, non sans mal, pour l’obtenir.

Je suis fière de cette phrase parce que j’ai 29 ans, je suis conseillère à Pôle emploi depuis 5 ans et pour la première fois, on met des mots sur ma réalité, sur ce que je vis et ce que je vois au quotidien sans jamais l’avoir nommé auparavant – SEXISME ORDINAIRE.

 

Juste une phrase diront certains……mais elle est ESSENTIELLE car elle permet enfin de nommer le sexisme au travail, et s’il y a bien une chose dont je suis sûre c’est qu’il n’est pas possible de lutter contre ce que l’on ne sait pas, ou pire ce que l’on ne VEUT pas nommer..

 

Alors pour apprendre à nommer le sexisme ordinaire, pour refuser les mots, les gestes, les comportements ou les actes qui excluent, marginalisent ou infériorisent les femmes dans notre quotidien je souhaite vous faire partager une courte vidéo mais aussi ces quelques lignes écrites par l’une de mes collègues et qui me semblent si justes :

" Le sexisme ordinaire nous fait entrer dans un univers singulier : on est dans le signe qui rejette, la parole qui exclut, le sourire qui infantilise, le dos qui se tourne, le cercle qui ne s’ouvre pas, la couleur grise qui refuse le rose."

 

Non le sexisme ordinaire …ce n’est pas que sur les réseaux sociaux…c’est aussi chaque jour dans mes relations de travail à Pole Emploi…»

 

Nathalie, conseillère à l'emploi

 

 

=> Pour aller plus loin: juridique...les limites à ne pas dépasser

 

 

 

Please reload

Please reload