CFDT EMPLOI

Congrès de la fédération Protection Sociale Travail Emploi - Rennes 2017

6 Jul 2017

La Fédération CFDT Protection Sociale – Travail – Emploi a organisé son Congrès du 06 au 09 juin dernier à Rennes : tous les syndicats CFDT de nos 8 secteurs professionnels (Emploi, Formation Professionnelle, Sécurité Sociale, RSI, Mutuelles, Retraites complémentaires et Prévoyance, Ministère du Travail et Insertion) se sont retrouvés pour définir le projet de résolutions CFDT pour les 4 prochaines années.

 

Fort de ses nombreux militants, l’ensemble du Secteur et ses syndicats ont largement contribué au bon déroulement de ce Congrès de Rennes par des interventions mettant en avant le Bien Vivre Ensemble.

 

 

C’était l’occasion aussi pour le secteur Emploi et ses 7 syndicats regroupant notamment les salariés de Pôle emploi, de l’Apec, de l’Unedic, de la DUA d’aborder certaines questions d’actualité importantes.

 

LA RÉGIONALISATION DE POLE EMPLOI :

Si le programme MACRON ne prévoit pas la régionalisation de Pôle emploi et maintient a priori sa configuration nationale, nous savons qu’il entend s’attaquer à des sujets qui auront forcément un impact sur l’ensemble de nos salariés et de nos publics.

L’expérience et le savoir-faire d’un réseau de 55000 salariés comme celui de Pole Emploi ne s’improvisent pas. Certains élus régionaux ont pu s’en rendre compte en dépit des élans électoralistes suscités lors de la Loi Notre.

Plus que jamais, la CFDT considère que Pole Emploi doit rester un opérateur national pour assurer une égalité des droits de tous les travailleurs et continuer de mobiliser l’ensemble des compétences de son réseau.

 

ASSURANCE CHÔMAGE ET PARITARISME :

L’annonce Présidentielle du triptyque réforme de l’Assurance Chômage, renforcement du contrôle des demandeurs d’emploi et réforme de la Formation Professionnelle Continue pose de nombreuses questions et inquiète une partie des personnels.

Une nouvelle convention assurance chômage s’appliquera à partir du 1er octobre 2017 et demandera une rapidité d’adaptation des personnels de Pôle Emploi et de l’Unedic. Mais les perspectives à plus long terme interrogent beaucoup plus avec la remise en cause du paritarisme et le projet de remplacement des cotisations d’assurance chômage par une hausse de la CSG.

Les questions de l’avenir du personnel de l’Unedic ainsi que le financement de Pôle Emploi sont posés. La CFDT n’acceptera pas de voir diminuer les moyens de l’opérateur public national, cela aurait des conséquences sur l’ensemble du secteur, tant pour l’Apec que pour l’Unedic.

La sécurisation des emplois de l’Unedic sera aussi une de nos priorités.

Le transfert d’une partie des conseillers indemnisation Pôle Emploi vers le métier de l’accompagnement à l’emploi devra également démontrer son bien-fondé : l’accord GPEC signé par la CFDT va notamment permettre de sécuriser les droits des salariés concernés et apporter un contrôle social nécessaire dans cette période.

 

 

CONTRÔLE DE LA RECHERCHE D’EMPLOI :

Emmanuel Macron a annoncé en parallèle vouloir renforcer le contrôle de la recherche d’emploi. Comment ? A iso-effectif ? En embauches supplémentaires ?  En redéfinissant  les critères d’une nouvelle Offre Raisonnable d’Emploi ? Pour la CFDT il est d’abord vital de renforcer l’accompagnement des demandeurs d’emploi et de le coordonner avec un accompagnement social global, plutôt que de tout miser sur le contrôle.

C’est ce que la CFDT a toujours porté depuis la création de Pôle Emploi.

 

LE PERSONNEL:

Nos différentes entreprises ont toutes des conventions collectives. C’est une sécurité pour l’ensemble des salariés même si nous devons rester attentifs aux projets à venir de réorganisation des branches professionnelles.

Pour Pôle emploi, la négociation d’une classification pour les 55000 salariés attendus depuis 2009 devrait avoir lieu prochainement pour une mise en œuvre que nous espérons pour 2018.

Pour la CFDT, l’enjeu des négociations du Secteur Emploi vise aussi à mettre en place un parcours militant permettant d’établir des passerelles entre vie professionnelle et reconnaissance de l’investissement syndical ; il s’agit aussi d’avancer dans les prochains mois dans la mise en œuvre d’actions concrètes sur l’Égalité Professionnelle et la lutte contre le plafond de verre qui impacte tout notre secteur professionnel

Un travail d’appui technique, juridique et de formation va également être mené auprès des syndicats sur certains champs revendicatifs.

 

LE NUMÉRIQUE :

La révolution numérique aura encore plus demain des effets sur l’organisation et les conditions de travail, le management, le rapport au travail et le contenu des emplois.

La CFDT doit anticiper ces impacts AVEC les salariés, veiller à la lutte contre la fracture numérique aussi bien pour les salariés de l’ensemble du secteur que pour les usagers , faire du numérique un vecteur de l’expertise des métiers d’aujourd’hui et de demain et non pour les vider de leur sens.

Les accords GPEC et QVT constituent à ce titre des leviers essentiels pour les prochaines années…

 

NOS ATOUTS :

La CFDT est la 1ere organisation syndicale dans le secteur privé et nous nous en réjouissons : elle est aussi la 1ere organisation à Pôle Emploi, à l’APEC, l’UNEDIC et la 2eme  à la DUA. C’est le fruit de l’intense travail des élus et militants des syndicats de l’ensemble du secteur.

Beaucoup reste à faire pour veiller à notre mission : la sécurisation des emplois pour l’ensemble des entreprises et établissements du secteur Emploi.

 

RDV dans 4 ans pour le prochain Congrès Fédéral, le bilan de nos actions et la préparation des nouvelles…

 

Please reload

Please reload