CFDT EMPLOI

Enfin un accord Qualité de Vie au Travail pour toutes et tous : Nous l’attendions, nous l’avons négocié, nous l’avons signé !

22 Mar 2017

 

La négociation sur l’accord QVT (Qualité de Vie au Travail) pour les agents de Pôle Emploi s’est conclue depuis quelques jours : la CFDT y a activement participé pour y porter de nombreuses revendications (lire le tract « QVT : ce que défend la CFDT »). Beaucoup d’entre elles ont pu être satisfaites et cet accord comporte des avancées concrètes pour les salariés.

La CFDT a donc décidé de le signer après avoir consulté ses instances internes au regard des avancées de cet accord pour l’ensemble des salariés.

 

 

LE TELETRAVAIL :

 

Cet accord va permettre la généralisation du télétravail qui était expérimenté depuis plusieurs mois dans quelques établissements à Pole Emploi. Pour la CFDT, le télétravail est un outil permettant une meilleure conciliation des temps et constitue une véritable avancée pour les agents (il sera ouvert à hauteur de 2 jours maximums par semaine). C’est ce que nous portons depuis plus de 3 ans. La CFDT a notamment obtenu l’augmentation des taux de télétravail dès 2017, l’élargissement aux encadrants et une clause de revoyure pendant l’accord pour intégrer les activités du 3949-3995. La CFDT veillera à ce que la Direction respecte tous ses engagements sur la généralisation du télétravail ! Il y a une attente forte des salariés. Pour en savoir d’avantage sur les modalités opérationnelles du télétravail vous pouvez vous reporter à notre information «FAQ télétravail».

 

 

TRANSITION NUMÉRIQUE ET DROIT A LA DÉCONNEXION :

 

La CFDT a porté au sein de cet accord un ensemble de propositions visant à mieux accompagner et encadrer la transition numérique : le renforcement et reconnaissance du rôle des ambassadeurs du numérique, un meilleur encadrement de l’utilisation des outils collaboratifs internes, la mise en place d’un outil d’auto-évaluation sur la maîtrise des outils numériques, la garantie de temps de planification pour pouvoir « traiter » les informations reçues par mail an cas d’absence supérieure à 5 jours  ainsi que plusieurs dispositions visant à encadrer et à suivre la volumétrie des mails en fonction des horaires de travail sur les prochaines années.

 

 

 

INTÉGRATION DE LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL DANS LES PROJETS POLE EMPLOI :

L’association, en amont, des agents concernés ou impactés par un projet va dans le bon sens et devra permettre une meilleure prise en compte des réalités de terrain. Cela nous permettra d’intervenir sur ce point lors des consultations nationales et régionales dès la conception des projets.

 

 

 

 

 

 

 

 

LES ESPACES D'EXPRESSION DES SALARIES :

 

L’accord acte la mise en place d’espaces d’expression des salariés, ce qui n’avait jamais été mis en œuvre depuis la création de Pôle Emploi ! Cet article va permettre d’interroger dans ces espaces l’organisation et la charge de travail. Organisés sur un rythme trimestriel, ils sont totalement distincts des réunions de site ou de service. C’est une avancée importante pour la CFDT depuis les Lois Auroux de 1982 !

 

 

LES ÉCHANGES DE PRATIQUE :

 

En complément des espaces d’expression, la CFDT a enfin obtenu le principe d’échanges de pratiques entre pairs au niveau local, territorial ou régional. Les premiers commenceront dès 2017 sur le CEP et l’activité GDD.

 

 

LA CHARGE DE TRAVAIL :

 

La question de la charge de travail et de son évaluation a été au cœur des propositions CFDT sur différents points de l’accord comme le droit à la déconnection ou l’intégration de la QVT aux projets. La CFDT souhaitait que la charge de travail réelle c’est-à-dire tenant compte des contraintes du terrain puisse être confrontée à l’organisation prescrite, et que chacun puisse s’exprimer sur sa charge de travail ressentie. Même si peu de choses ont été retenues de nos nombreuses propositions sur le sujet nous avons finalement obtenu de pouvoir aborder les questions liées à la charge de travail dans le cadre des espace d’expression des salariés et l’intégration de la question de la charge de travail ressentie dans l’EPA.

 

 

AMÉNAGEMENT HORAIRE POUR LES SENIORS :

 

La CFDT a porté durant toute la négociation l’introduction d’un accord sénior permettant de travailler 4 jours au lieu de 5 sans perte de salaire pour les plus de 57 ans. Faute d’accord entre Organisations Syndicales et la Direction, et dans l’attente de pouvoir intégrer les collègues sous statut public au dispositif, il a été convenu de reporter ce point à une négociation spécifique qui se fera avant fin 2017. C’est pour la CFDT une sage décision pour des dispositions très attendues par les salariés (voir notre communication « la CFDT veut un accord sénior juste et ambitieux » )

 

 

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS ET LE SEXISME ORDINAIRE :

 

Inscrite dans l’accord QVT, c’est aussi une revendication que la CFDT a été seule à porter. Le sexisme ordinaire, sous couvert de plaisanteries et de propos ou comportements souvent considérés comme anodins, constitue un important facteur de discrimination. Ces comportements mènent à la dévalorisation, la stigmatisation ou l’exclusion de certain-e-s. Ils sont la première marche vers des violences plus graves comme le harcèlement moral ou sexuel.

 

 

LE NOMADISME :

 

 La CFDT a beaucoup insisté pour que l’accord intègre un chapitre sur la lutte contre le nomadisme. C’est une bataille que nous menons depuis la création de Pôle emploi pour obtenir la mise en place de bureau dédié pour chaque agent dès la conception des projets des sites et lieux de travail à Pole Emploi. Si la DG n’a pas voulu s’engager sur des objectifs chiffrés, le chapitre existe bel et bien : il devra faire partie des expérimentations en cours sur l’Agence de Demain et pourra aussi faire l’objet de négociations régionales.

 

 

LA QVT DES MANAGERS

 

La CFDT a porté et obtenu la création d’un indicateur QVT distinct pour les managers, qui auront ainsi la possibilité de s’exprimer sur leur propre Qualité de vie au travail, en tant qu’individu et non plus au nom de leur agence. L’accord comporte également différentes mesures permettant un meilleur accompagnement des agences comme du coaching d’ELD en groupe ou un appui RH au niveau des DT.

 

 

 

 

 

 

CET ACCORD COMPREND DE NOMBREUSES DISPOSITIONS IMPORTANTES POUR LES SALARIES : LA CFDT ATTEND MAINTENANT QUE LA DIRECTION RESPECTE SES ENGAGEMENTS SUR L'ENSEMBLE DES ARTICLES, COMPTE TENU DE LEURS ENJEUX FORTS POUR L’AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL DE TOUTES ET TOUS.

Please reload

Please reload