CFDT EMPLOI

Négociation QVT : Focus sur le télétravail

17 Feb 2017

La CFDT a toujours été convaincue que le télétravail améliore la qualité de vie au travail. Il permet à ses utilisateurs de lier vie professionnelle et vie personnelle et réduit les risques psycho-sociaux liés au travail.


La CFDT a voté positivement l’expérimentation qui existe déjà depuis 2 ans dans 7 établissements de Pôle emploi. Plébiscités par ces utilisateurs, certaines organisations réticentes à cette expérimentation, desserrent un peu les lèvres pour signifier une sorte d’acquiescement à ce projet. La CFDT a, en amont, alimenté la négociation par la remise d’un projet d’accord qu’elle a régulièrement enrichi au fil des réunions de négociations.
Aujourd’hui, le chapitre sur le télétravail est pratiquement terminé, il fait partie des 6 points qui construisent l’accord sur la Qualité de Vie au Travail (QVT), ouvert à signature en mars 2017.

 

LES MODALITES


Sous réserve de validation de l’accord QVT voici les grandes lignes concernant le télétravail à Pôle emploi.


Les activités télétravaillables : TOUTES les activités de Pôle emploi ne nécessitant pas la présence physique de l’agent dans les locaux sont télétravaillables. La DG étudie la possibilité de réceptionner les appels entrants à distance comme le 3949 et  le 3995 et sur l’aide à apporter au télétravailleur. Les conseillers télétravailleurs garderont l’autonomie de choisir les modalités de contact avec les publics comme le téléphone ou le web.

 

Les bénéficiaires : Le dispositif est ouvert à tous les agents de Pôle emploi volontaires, qu’ils exercent ou non une fonction d’encadrement ou qu’ils soient de droit public ou de droit privé.


Les critères d’éligibilité :  En CDI avec 3 ans d’ancienneté, travaillant au minimum à 80% d’un temps plein, et bénéficiant de l’accord du manager. 


La durée : 2 jours par semaine pour un temps plein et un jour pour le temps partiel. Ces journées sont fixées en accord avec le manager pour la durée du télétravail. Le manager peut avoir une journée ou 2 ½ journées par semaine et à son choix.

 
Le processus d’admission : Tous les ans, l’agent fait part de son volontariat au cours de la campagne EPA, le manager a 3 mois pour donner son accord. Le critère de départage sera la nécessaire rotation entre les agents. Celle-ci a le consensus de toutes les organisations syndicales.


L’horaire : A ce jour, une réflexion est en cours sur un horaire forfaitaire et déclarable ou le badge sur le lieu du domicile. Pendant cet horaire, le télétravailleur pourra être joignable. Ces précisions permettent également d’être couvert en cas d’accident sur le lieu de travail.
La date de mise en œuvre : Le télétravail est prévu pour janvier 2018 avec une durée de 8 mois pour cette première année ; ensuite, le processus s’étendra de septembre à septembre.


CE QUE NOUS AVONS OBTENU

 

Les propositions de la CFDT sur le télétravail ont été nombreuses et allaient toutes dans le même sens : ouvrir le dispositif au plus grand nombre et le rendre viable de manière pérenne. Voici les points forts proposés et obtenus par la CFDT : 

 

  • Suppression de la condition de 2 ans d’ancienneté sur le poste : La Direction imposait initialement une double condition de 3 d’ancienneté en CDI et 2 d’ancienneté sur un même poste. Cette dernière condition a pu être supprimée, afin notamment de ne pas pénaliser les agents qui serait en cours de transition professionnelle et d’ouvrir plus le dispositif. 

  • Le critère de départage sur la nécessaire rotation : Pour maintenir la continuité du service, seul un nom

     

    bre d’agents d’une même agence sera limité pour intégrer le dispositif télétravail en même temps. Dans un souci d’équité, la CFDT a validé que le critère de rotation des agents sur le télétravail soit prioritaire dans le départage des demandes. 

  • L’attribution du ticket restaurant : Il s’agit là encore d’une demande de la CFDT. Le télétravailleur doit bénéficier des mêmes droits sur les journées de télétravail que lorsqu’il est en agence. 

  • L’intégration au dispositif pour 12 mois, de septembre à septembre : Le télétravail peut permettre d’alléger les temps de trajet quotidien mais également de mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle. Il était important pour la CFDT que le dispositif puisse s’étendre de septembre à septembre afin de correspondre aux périodes d’inscription pour les modes de garde d’enfants, les activités périscolaires, les loisirs, les activités sportives, …

Please reload

Please reload