CFDT EMPLOI

Une Rentrée sociale à Pôle Emploi déterminante

D’usage la période estivale est celle de la trêve mais il est courant de voir des mesures importantes émergées de nulle part. Pôle emploi ne déroge pas à la règle…. Pour autant, il est temps de reconnaître les compétences des salariés de Pôle emploi à la hauteur de leur mission qu’ils exercent au quotidien.

 

Les salariés de Pôle Emploi contribuent à la réduction de la dette publique : 

 

Il en va ainsi de la décision de l’Etat de soustraire 30 millions € au budget 2016 de Pôle Emploi qui a été dévoilée lors du conseil d’administration du 20 juillet. Au ministère du Travail, on s’est voulu rassurant, cette diminution "ne vient pas en déduction des services aux demandeurs d'emploi mais c'est une économie sur le fonctionnement interne de Pôle emploi » (sic !). On explique ensuite que cette somme est prise principalement sur le budget consacré à la classification. Le droit d’opposition vient donc au secours de Bercy !

 

Si on connaissait déjà cette perte pour les salariés en 2016, ce nouvel épisode vient bien hélas confirmer que cette enveloppe financière ne profitera pas sous une autre forme aux salariés !

 

Restent deux « petits » facteurs d’espoir : d’une part pour 2017 l’Etat a annoncé son intention de maintenir ses engagements financiers initiaux soit 1.5 Milliard à taux de chômage constant (méfiance tout de même) et d’autre part, la CFDT (ainsi que les autres syndicats signataires) est en cassation, une décision de justice obligerait bel et bien Pôle Emploi à appliquer l’accord classification.

 

Mais ce n’est pas le seul sujet d’inquiétude en cette rentrée…

 

Identification à l’emploi : Un besoin URGENT mais de multiples bugs !

 

Que chacun regarde avec attention sa fiche de paye et pas seulement la ligne du « net à payer » qui n’a donc pas évolué. Sur le bulletin de juillet l’opération d’identification à l’emploi au référentiel des métiers a été effectuée suite à la campagne EPA et pour certains c’est « la douche froide ». Différents témoignages remontent. Les pratiques semblent avoir été très hétérogènes suivant les établissements voire les services. Ici on décrit son désaccord quant au choix opéré par la hiérarchie, là on raconte la mauvaise surprise de ne pas en avoir été averti lors de l’EPA, ailleurs on se sent déclassé et meurtri. Parfois même les modifications opérées ont supprimé des appellations portées au contrat de travail !

 

Il faut dire que le fameux droit d’opposition sur la classification a aussi fait disparaître les commissions de recours prévues dans l’accord et qui auraient permis un traitement collectif des réclamations et de réparer les injustices en toute transparence.

 

Reste que si vous ne comprenez pas, si vous n’êtes pas d’accord, les représentants de la CFDT et en particulier les DP sont là pour vous aider. Sur 55000 personnes nous commençons à cerner les sources de difficultés : métiers des Fonction Support dans les DR et DT, métiers de la relation de service (plateformes et double compétents) mais également fonctions du management (REP, adjoints….).

 

La CFDT ne remet absolument pas en cause le référentiel des métiers, il n’est que temps (9 ans après sa création) pour Pôle Emploi de se doter enfin d’un référentiel métier en lien avec ses activités d’aujourd’hui. Il faut par contre veiller à sa correcte MISE EN OEUVRE en conformité avec les engagements de la direction ! La CFDT y veillera ! La Direction Générale a confirmé lors du CCE du 06 septembre qu’elle était prête à examiner les RECLAMATIONS liées au contenu des activités réalisées et aux identifications aux emplois non conformes aux EPA. Il faut aussi pouvoir bénéficier d’un support actualisé pour bien préparer la négociation sur la reconnaissance des compétences et le déroulement de carrière (GPEC) sans laisser la possibilité de minimiser la reconnaissance des compétences de certains d’entre nous.

 

La CFDT ne renonce pas à obtenir un triptyque contenant une classification, un accord déroulement de carrière et un référentiel des métiers en cohérence les uns avec les autres, plus que jamais d’actualité dans un contexte de la menace de voir modifier les fondements de Pôle Emploi avec la campagne présidentielle !

 

 

Please reload

Please reload